Conseils autour des techniques de massage

Vous êtes ici : Accueil » Autour du massage » Disciplines quotidiennes » Qi gong : la petite circulation

Qi gong : la petite circulation

D 23 février 2014     A Webmaster    


L’exercice de la petite circulation (Petit Cycle Céleste) fait partie d’une pratique quotidienne, qui peut s’effectuer seul chez soi, ou en début de séance.

Le rythme inspiration/expiration semble dépendre des différentes pratiques de qi gong, ainsi que la posture à tenir. Certains la pratiquent debout, d’autres assis. Le point commun dans ces postures, est de tenir sa colonne verticale droite, sans cambrure, de rentrer légèrement le menton. Quant au rythme du cycle, c’est-à-dire sa vitesse, tout dépend de la technique pratiquée. Dans cet exemple, le cycle s’effectue en une inspiratio/expiration :

« La pensée rejoint le Dan tian (point situé à environ deux doigts en-dessous du nombril) pour éliminer toutes sortes de pensées parasites. Concentrer son esprit sur le Dan Tian, c’est visualiser ce point par l’esprit, le ressentir à chaque expiration, comme « souffler l’air » sur le Dan Tian. Quand la sensation s’est installée, mettre la pointe de la langue contre le palais et en contact des deux incisives médianes, puis commencer le cycle.

Concentrer la pensée pour diriger le qi vers le coccyx après être passé par le périnée, puis l’anus que l’on contracte comme pour le remonter. La concentration remonter le long du dos (vaisseau Gouverneur), pour aller rejoindre la tête au point Bai Hui (20 VG). Puis on descend jusqu’à Ren Zhong (26 VG), entre la lèvre supérieure et le nez.
La remontée par le dos s’effectue le temps de l’inspiration. Arrivé à Ren Zhong, la langue s’abaisse, et à l’expiration, l’énergie descend le long du Vaisseau Conception (milieu et devant du corps), jusqu’au Dan Tian. Pour les Anciens, ce Petit Cycle Céleste devait être pratiqué 3OO fois. En pratique, il est nécessaire de faire cet exercice 5 minutes. »
(extrait du « Souffle et énergie, le qi gong », Mian Sheng Zhu, Michel Angles, Siavoch Darakchan

D’autres méthodes auront des cycles de durée plus longue, car elles se concentreront sur plusieurs points en partant du Dan Tian, avec émission de sons relatifs à chacun des points. Le son doit rentrer en résonnance avec le point sur lequel on doit être concentré.

En tout cas, il est important que, lorsqu’une méthode a été choisie, celle-ci soit pratiquée régulièrement, sans zapper d’une méthode à l’autre, car sinon, tout serait à recommencer. Le processus de mise en place de certains éléments se déroule dans un ordre chronologique déterminé ; si l’on change de méthode, le processus va changer.
L’importance de la régularité de la pratique est primordial dans le qi gong, comme dans beaucoup de disciplines d’ailleurs. S’y tenir, avec persévérance, c’est un véritable travail sur soi au quotidien.


Dans la même rubrique

31 décembre 2015 – Meditation en pleine conscience

27 janvier 2013 – L’auto-massage

20 décembre 2012 – Les huit principales branches du yoga

20 décembre 2012 – Sundo

20 décembre 2012 – Apprendre le yoga

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message